geographie

Géographie : ce qui a changé sur les zones humides

L’UICN ou Union internationale de la conservation de la nature a sorti en avril dernier une étude sur les eaux. Cette étude a démontré que les zones humides du globe sont présentement en danger face à l’activité humaine. La situation de la faune et de la flore dans les zones humides est un véritable sujet à discussion. La construction des ouvrages de protection réduit la biodiversité. La nappe phréatique et les eaux de surface sont salies. La suractivité menée dans les zones humides conduit inévitablement à la pollution et met en danger les espèces animales qui y vivent.

Géographie : le Pacifique en danger face au nouveau continent

Les déchets plastiques qui se sont concentrés dans le pacifique se sont transformés en un énorme bloc compact. Le danger lié à ce nouveau continent maritime, c’est avant tout le déséquilibre entre les espèces qui partagent le territoire. Une araignée d’eau nommée Halobates sericeu a fait son apparition avec ce bloc de plastique de plusieurs mètres de diamètre. Selon des études menées sur le Pacifique Nord par des chercheurs de l’Université de San Diégo, ce type d’araignée dépose ses œufs dans cet amas de plastique qui leur fournissent un endroit de choix comme incubateur. Plus le bloc de micro-plastique continue de grandir, plus les Halobates sericeu vont se multiplier. Bien qu’ils ne représentent aucun danger pour les gros poissons, les crabes, et les oiseaux, les Halobates sericeu sont très friands d’œufs de poisson. Leurs proliférations sont donc un danger imminent sur l’ensemble des espèces qui partage son territoire. Une situation qui inquiète les océanologues, car si l’araignée de mer continue à déposer des œufs dans des conditions aussi favorables, son nombre va augmenter de façon exponentielle. Un appel à l’action est donc lancé afin de contrer un possible déséquilibre maritime.